GRR2 de La Réunion en 8 jours : Partie 1 

Encore une fois je vous embarque pour 8 jours de trek riche en émotions sur le parcours du Grand raid de La Réunion (appelé également « la diagonale des fous », je ne suis pas encore assez folle pour faire cette course en courant !! Maybe one day…), qui traverse cette île du Nord au Sud.

L’année dernière, lors du GR20 en Corse, avec Marion nous avons rencontré des personnes extras, avec qui nous formions la meilleure team !! Nous voulions bien évidemment repartir ensemble sur un GR, notre choix s’est vite porté sur le GRR2 de la Réunion, un peu (voire beaucoup) de folie ne fait jamais de mal !!

Voilà je me retrouvais la seule fille dans ce groupe de 4 (toute la team ne pouvait pas partir en vacances à ce moment là, en juin), bien entourée avec Antoine, Dimitri et Romain.

DSCN8967

Avant de commencer un petit préambule sur la préparation et le sac

Je vous conseille de lire mes deux articles spécifiques à la préparation de trek (le GR20 en Corse et le Népal), mon sac ressemblait plus ici à celui du Népal.

En effet, même si nous étions au mois de juin (hiver là-bas), avec des températures avoisinants les 25-26 degrés, nous devions nous préparer aux intempéries (notamment la pluie, orages, brouillard) et au froid en haute altitude.

Donc rapidement, le récap :

Dans mon sac :

  • Vêtements :
    • pour la journée : deux tee-shirts, un short (que j’ai dû recoudre oups, cf 4ème jour !), deux brassières, un legging, une doudoune en duvet compacte, une veste aérante et imperméable, une paire de gants, un bandeau, chaussettes chaudes et techniques pour marcher (ne pas oublier celles pour la nuit qui reste propres, enfin presque), tour du cou en polaire, cape de pluie
    • Pour le soir : pantalon de rando léger
    • Nuit : débardeur fin
  • Eau : deux gourdes de 1L
  • Nourriture : vraiment le minimum, je ne voulais pas m’encombrer avec de la nourriture car je savais qu’on pourrait trouver sur place et manger dans les gîtes. 12 barres. Pour le petit dej : j’avais préparé des sandwichs de pains complet au beurre de cacahuète, bien compacts (pour deux matins).
  • Accessoires indispensables : frontale, boussole, topo guide du GRR2 avec carte détaillée, couteau suisse, carnet de voyage,
  • Trousse à pharmacie : pansements, talc (qui m’a bien servi pour mes petits pieds)
  • Trousse de toilette (pour qu’elle soit la plus légère possible j’utilise une pochette plastique hermétique) : le minimum, même pas de shampoing !
  • un sac de couchage en duvet (le mien est un Valandré) :
  • un matelas isolant
  • Serviette compacte très légère et qui sèche rapidement
  • une paire de tongs.

En dehors du sac :

  • une paire de chaussures de rando,
  • une paire de running : tendance à avoir des ampoules avec mes chaussures de rando, donc cela m’a permis d’alterner
  • bâtons de randonnée très légers et pliables
  • appareil photo
  • un panneau solaire pour recharger mon appareil photo : je regrette de l’avoir pris car au final il y avait des prises dans les refuges, c’est le seul truc que je n’ai pas utilisé de mon sac, sauf une fois.

Concernant la préparation physique, je pense que cela se passe de commentaires, si vous regardez un peu mon blog vous comprendrez rapidement que je venais de me préparer pour et de faire un IronMan 70.3

Allez hop, c’est parti pour cette petite aventure !

Day 1 : Une seule étape : de Saint Denis – Gîte de la Roche Écrite : 1800m D+ .

Départ à l’aube vers 6h30 du matin, pas vraiment bien réveillés mais tous motivés.

fullsizeoutput_2cf0

Au fur et à mesure de la montée dans la forêt, nous apercevions le lever du soleil sur l’océan au-dessus de Saint Denis.

A partir de 3h de marche, brouillard, puis petite pluie fine (pas dépaysée du crachin breton !), puis grosse pluie.

J’étais avec mes running, dans la boue, pas forcément l’idéal, mais c’était trop tard pour changer et mettre mes chaussures de rando.

fullsizeoutput_2cfa

Gros gros style avec la cape de pluie, qui est en plus trop grande pour moi (note à moi-même : ne pas oublier d’en racheter une pour mon prochain trek !!)
Cela commençait bien, toutes nos affaires (notre grande garde-robe) étaient déjà humides !!

fullsizeoutput_2cff
envahir le gîte

Ce jour-là nous sommes arrivés tôt au gîte (d’ailleurs bien plus tôt que ce que le topo guide prévoyait, cela ne changera pas pour le reste des étapes), pour déjeuner (du Carry, plutôt bon… sauf quand c’est servi à tous les repas !).

Sieste l’après-midi car le lendemain nous avions une grosse journée de prévu (3 étapes). Pourquoi faire une seule étape ce jour et 3 le lendemain, pas très logique non ?! Je m’explique, nous voulions absolument monter à la Roche Ecrite au lever du soleil, ce qui nous obligeait à rester au refuge, sinon nous aurions loupé cette variante…

Le Midi du Carry, le soir du Carry… sur un GR, on ne fait pas sa difficile, même si je commençais déjà à rêver de frites !

Day 2 : Une variante et 2 étapes : Lever du soleil Roche Écrite – Gite Roche Ecrite – Aurère : 1200m D+ et 2000m D-.

Commencer et finir sa journée avec une frontale, normal nous avions fait 3 étapes…

Lever du soleil Roche Ecrite : 450m D+ et 450m D-

4H35 : le réveil sonne. Sommes-nous de grands malades ? NON !

Départ à 5h seulement avec Dim (les deux motivés) pour monter à la Roche Écrite (hors GRR2) dans la nuit noire mais nous voyions la lune, c’était bon signe pour que ce soit dégagé.

Frontales et doudounes, nous avancions vite en évitant les énormes flaques de boue et essayant de nous diriger sans perdre les traces blanches… Quelques moments d’incertitudes sans savoir si nous étions dans la bonne direction mais nous retrouvions rapidement les traces.

J’aime bien marcher dans la nuit, sans connaitre le paysage qui se dresse autour de nous, nous pouvons alors faire parler notre imaginaire…

Arriver en 1h et attendre tranquillement que le soleil se lève…

 

Puis ne plus savoir où donner de la tête : d’un côté un arc en ciel sur tout le cirque de Mafate et de l’autre le soleil se levant sur l’océan… Sans voix devant toute cette beauté…

DSCN9037

Ce départ de nuit valait le coup pour voir le plus beau lever de soleil de ma petite existence… En plus, nous étions quasiment seuls (juste 2 autres personnes).

fullsizeoutput_2d27

Descente assez rapide, de toute façon je n’avais pas le choix que de suivre la fusée Dimitri !

Petit déj du gîte gratuit (les gars m’avaient mis au défi de négocier le prix de la nuit, du repas du soir et du petit déj ! Ils ne pensaient pas que je réussirais, haha !!) en retrouvant Antoine et Romain qui venaient de se réveiller !

2ème étape : Gite Roche Ecrite – Dos D’âne : 900m D+

Une étape assez rapide, avec beaucoup de plat et vue sur tout le cirque de Mafate, tellement beau. C’était marrant aussi de voir le sommet du matin s’éloigner à mesure que nous avancions et disparaître dans le brouillard.

Il commençait vraiment à faire très chaud, heureusement que le ciel était couvert.

Ensuite grosse descente, très glissante, mes petites fesses s’en souviendront avec de nombreuses chutes toboggans, et de la boues partout !

DSCN9089

Dim et Antoine étaient un tout petit peu devant, car avec Romain, on s’arrêtait pour prendre quelques photos (enfin je le faisais s’arrêter !).

A une bifurcation, deux possibilités s’offraient à nous pour rejoindre Dos d’Ane, bien évidemment, nous n’avons pas choisi le même chemin que les gars (c’est pas marrant si on se retrouve facilement) !

DSCN9081

Arrivés à Dos d’Ane, nous cherchions les gars en pensant qu’ils étaient arrivés avant nous, mais non ! Nous avons donc continué de descendre vers le bas de la ville (enfin disons plutôt village). Pause déj en les attendant dans une boulangerie.

Au bout de quelques temps, nous avons enfin retrouvé les gars qui nous attendaient sur un autre parking !

Puis nous avons repris la route pour notre 3ème étape sous une pluie diluvienne

3ème étape : Dos D’âne – Aurère : 700m D+ et 700m D-

Chemin fermé, était-ce un problème ?! Non, nous sommes passés en dessous de la barrière !

Histoire d’avoir bien le style, la petite cape très fashion était de sortie !

En fait, cette cape m’embêtait plutôt qu’autre chose dans la descente raide et glissante, car j’avais tendance à me prendre les pieds dedans. Je suis d’ailleurs moins à l’aise en descente, car j’ai une cheville un peu fragile donc j’évite d’aller trop vite pour éviter les chutes.

Quelques parties assez marrantes dans les lianes, style parcours du combattant à devoir enlever nos sacs etc.

Arrivés à la fin de la descente, magnifique rivière qui serpente dans cirque de Mafate. Comme une impression d’être dans un film d’aventure, un peu à la Indiana Jones !

Comme nous étions trempés (pas que par la pluie !), une baignade dans la rivière nous a fait le plus grand bien (mais sans doute un peu longue…), d’autant plus qu’il ne pleuvait plus !

En reprenant la marche, nous nous sommes vites rendus compte que ça allait être un peu galère, car nous avions 4 passages de rivière !

La deuxième, comme je ne voulais pas enlever mes chaussures (erreur), je me suis complètement retrouvée coincée en grand écart entre deux rochers, alors que je venais de perdre un de mes bâtons et qu’Antoine courait pour le rattraper !! Petit moment bien marrant !

DSCN9118
le passage grand écart

Les autres fois, nous avons mis nos tongs, bien plus simple, même pour les moments où nous devions marcher entre les passages de rivière.

Par contre, il était déjà 17h après notre dernier passage de rivière alors qu’un panneau indiquait 2h de montée pour atteindre Aurère (le nuit tombait à 18h).

Montée assez raide, dans l’humidité, mais nous avancions bien, avec en prime une vue à couper le souffle sur Mafate, assez irréelle dans une végétation dense et les montagnes tout autour.

Ironique quand même de commencer sa journée avec une frontale et de la finir également de nuit encore avec une frontale…

La nuit noire s’était installée. Personnellement, je me sentais bien, j’aime tellement les montées. Par contre Tonio avait un petit coup de mou, donc petite pause pour qu’il mange du riz, ce qui lui a donné un regain d’énergie pour terminer la montée.

Petite surprise, au loin nous entendions des cris (avions nous des hallucinations ?!), c’était Dim qui venait à notre rencontre. Dim, notre fusée, qui partait en éclaireur et surtout qui arrivait avant tout le monde pour réserver les gîtes (car oui nous n’avions rien réservé avant de partir, planifier ce n’est pas trop notre truc et vivre des imprévus c’est beaucoup plus cool). D’ailleurs, ce jour-là, il avait dû faire plusieurs gîtes avant d’en trouver un où nous pouvions dormir (même s’il ne pleuvait pas, flemme et fatigue de devoir monter la tente dans la nuit) et diner (encore du Carry, no comment !)

Nous occupions la plupart de nos soirées à jouer aux cartes et… à rigoler !

Day 3 : 2 étapes : Aurère à Roche Plate : 1400m D+ et 1150m D-

Le jour où j’ai perdu les gars (la technique pour se joindre : écrire un petit mot et le déposer sur un panneau d’indications).

4ème étape : Aurère à Grande Place : 400m D+ et 500m D-

Après avoir mangé mes triples sandwichs beurre de cacahuète (bon ok, comme ils trainaient depuis 3 jours au fin fond du sac, ils étaient un mini peu écrasés, mais ne pas s’arrêter à l’aspect !).

Départ vers 7H30 sous le soleil et d’ailleurs heureusement car nos fringues étaient très légèrement humides (ça m’a rappelé mes années de voile, où tu dois enfiler le matin ta combi encore mouillée de la veille).

Début avec une descente, les gars étaient partis devant car un peu plus lente, je préférais prendre mon temps, surtout que le paysage était grandiose, vue sur le Cirque de Mafate, et dans une forêt toute verdoyante. Mine de rien, parfois j’aime bien aussi être seule à marcher, être dans mes pensées, cela me permet de réfléchir sur beaucoup de choses.

Passage dans des petits villages, tout mimi et très calmes (ilet Malheur, ilet à Bourse).

DSCN9142

Cette étape est vraiment passée rapidement (comme d’habitude beaucoup plus vite que les indications).

DSCN9157

A un moment, un panneau avec deux possibilités pour arriver à Grande Place : par le GRR2 (1h) ou par l’école (45min), j’ai choisi par le GRR2, en pensant que les gars ont pris la même décision.

15 minutes après (vraiment parfois leur panneau c’était du grand n’importe quoi !), j’étais à Grande Place (complètement désertique), je ne les voyais nul part… J’ai donc continué pour trouver un gîte d’ouvert pour déjeuner (car à part des barres je n’avais rien à manger !) en espérant les trouver. Sauf, d’une part, je ne les ai pas trouvés, et d’autre part, aucun gîte d’ouvert (ou alors il fallait que je fasse un détour de 30min, no way !).

DSCN9175

Du coup, j’étais comme une pouilleuse, sur les bords des marches d’un gîte fermé, en étalant mes fringues mouillées de la veille un peu partout ! Le jardinier a dû avoir pitié de moi et m’a amené un jet d’eau pour que je remplisse mes gourdes !

Un super repas s’offrait à moi : 3 barres énergétiques, hum miam miam (limite je regrettais presque le Carry !).

DSCN9154

Je pensais vraiment que les gars avaient pris l’autre bifurcation, j’ai donc laissé un petit mot sur un panneau indicatif au niveau d’une bifurcation et j’ai repris mon chemin pour la 5ème étape, en me disant que j’allais bien les retrouver un jour…

5ème étape : Grande Place à Roche Plate : 1000m D+ et 650m D-

DSCN9179

Petite montée sous une grosse chaleur, première fois que nous n’avions pas de pluie l’après-midi, on n’allait pas se plaindre de la chaleur.

Puis grosse descente.

DSCN9192

En bas, magnifique cascade, et surprise Dim est apparu comme par magie !!! (Finalement ils s’étaient arrêtés dans un gîte boulangerie au début du village et avaient pris le même trajet que moi).

Ni une ni deux, sans même savoir la profondeur de la cascade, il a simplement sauté d’au moins 10m !! Je crois que j’ai eu plus peur pour lui que lui-même n’a eu peur !

Une baignade vraiment agréable, un peu fraîche (enfin tout est relatif comparé à la Bretagne), qui détendait bien les membres.

Par contre, pour traverser la rivière, nous avons légèrement galéré (vraiment légèrement !!) ! Ce n’est pas comme si Tonio était tombé (bien ensanglanté) en voulant m’aider à grimper (roches très très glissantes) et avait failli nous entrainer tous dans sa chute… Et ce n’est pas comme si nous avons failli perdre nos sacs .
Ca y est nous avions déjà chaud, alors que nous venions de nous baigner !! Mais pas le choix c’était parti pour une longue montée de 1000m en dénivelé.

Des paysages à couper de souffle tout le long de cette montée, c’était juste incroyable… Ce qui l’a rendue plus facile.

Comme à son habitude, Dim était parti réserver un gîte, nous avons mis en place, à partir de ce jour,  un système de marquage au sol aux intersections pour éviter de chercher le gîte en vain (et pour éviter de nous perdre !!), tandis que nous attendions Romain.

Pas mécontents d’arriver dans un super gîte, avec une vue imprenable sur le cirque…
Ce soir-là, j’ai enfin eu une présence féminine, avec qui nous avons fait un atelier coiffure. Comme je ne prenais pas de shampoing, (pour rappel, j’en avais pas amené, et la plupart du temps les douches étaient froides…), des petites tresses étaient bien pratiques et ce n’était pas les mecs qui allaient me les faire !
Pour changer nous avons encore eu du Carry (encore !!) mais en dessert un fondant au chocolat !!

Pour bien terminer cette journée, allongée dans l’herbe, j’ai admiré les étoiles filantes avant de me coucher…

Day 4 : une seule étape: Roche Plate à Marla : 800 D+ et  200m D-

Une seule étape ce jour, ce qui nous a permis de nous reposer un peu.

6ème étape : Roche Plate – Trois Roches – Marla : 800 D+ et  200m D-

Quoi de mieux que de commencer ma journée en faisant de la couture (oui oui tout peut arriver sur un GR et il faut savoir être multitâches), car en voulant mettre mon short je me suis rendue compte qu’il était complètement troué au niveau du cul (heureusement que la dame du gîte avait un nécessaire de couture…), et c’était le seul que j’avais !
Petit déj au soleil (autant dire que mes triples sandwichs étaient encore plus écrasés que la veille) face montagnes et en faisant quelques étirements.

 

IMG_2128Puis juste avant de partir pour l’étape, Charlène a débarqué au gîte, une superbe rencontre… Je l’ai surnommée la mini Gaby, j’ai eu l’impression de me revoir quelques années auparavant, aussi une brune aux yeux bleus et ultra déterminée pour terminer le GR avec nous. Nous nous sommes comprises très rapidement, nous avons vécu des choses pas faciles et similaires par le passé…

 

Nous l’avons donc intégrée dans la team et j’étais bien contente d’avoir une petite présence féminine dans la team !
Pour commencer l’étape, nous étions si occupées à discuter, que nous avons raté une intersection, les gars n’ont pas compris de nous voir derrière alors que nous étions parties 10 minutes avant eux ! Une petite montée en bonus ne fait jamais de mal et nous n’étions pas à une près, non ?!

DSCN9284
C’était une journée superbe, baignades dans des cascades (notre cryothérapie), pique-nique autour posés au soleil pendant que Romain devenait l’ami des chats !

C’était aussi des vues magnifiques sur le cirque, un passage dans un canyon... C’est fou comme les paysages pouvaient changer en si peu de temps.

DSCN9264

DSCN9274

Arrivée à Marla très tôt ce qui nous a permis :

  • 1) de bien nous laver (non je rigole, pas de douche, c’était avec les moyens du bord, de toute façon on s’était rincé dans la rivière 3h avant haha) ;
  • 2) De faire des parties acharnées de Jake et Trou duc (je vous laisse deviner qui gagnait) !!
  • 3) De enfin monter nos tentes ! Car oui nous avions des tentes (enfin si vous avez bien lu mon descriptif du sac vous remarquerez que je ne portais pas de tente !!), mais nous n’avions encore jamais eu l’occasion d’y dormir… Et bizarrement ce fût la dernière fois où nous avons dormi dedans… La raison ?! A suivre dans un autre article… (olalala on se croirait dans une série TV, trop de suspense !!)

 

IMG_2130

3 réflexions sur “GRR2 de La Réunion en 8 jours : Partie 1 

  1. Ping : GRR2 de La Réunion en 8 jours : Partie 2 : Les 4 derniers jours – Gobynette

  2. Ping : Enfin les Pyrénées ! – Gobynette

  3. Ping : Le plus difficile à gérer : une blessure – Gobynette

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s