Mes petits coins de paradis bretons !

Apparemment en Bretagne il pleut tout le temps ??! Mouais regardez en défilant rapidement les photos de mon article et vous constaterez enfin la vérité ! (Non elles ne sont pas photoshoppées, et encore j’ai eu du mal à choisir tellement il fait tout le temps beau !).

DSCN6257
ile de Batz

Marre de la canicule de juillet dans le Sud-Ouest, des vacances au fin fond de ma Bretagne adorée s’imposait… Surtout que cela faisait très longtemps que je n’y étais pas allée plus d’un long week-end en été (trop occupée par mes voyages à l’étranger haha). Pourtant depuis que je suis née et jusqu’à mes 17ans je dirais, je passais la moitié de mes grandes vacances là-bas, puisque nous avons une maison de vacances dans le Finistère Nord et que ma famille vit aussi dans les environs (Finistère et Morbihan).

IMG_2665
Ile Callot

Faisons quand même un point sur ma conception des vacances ! Vacances farnientes ? « Farniente ? Connais pas ce mot !! », rester à lézarder sur une plage bondée de monde très peu pour moi ou alors une demie journée, et encore. De toute façon, en Bretagne il ne fait pas assez chaud pour rester sur la plage toute la journée (bon ok j’exagère !!). Donc soit :

  • c’est à l’aventure, en mode sac à dos, auberge de jeunesse, chez l’habitant, rando, à découvrir la culture d’un autre pays ;
  • c’est en famille mais en mode très actif !

Très actif c’est quoi ? Toute simplement, c’est emporter son vélo, ses running, ses maillots et lunettes de piscine, bref tout le matos pour s’entraîner tranquillement pour un triathlon L à la rentrée dans les Pyrénées (1900 de natation, 107km dont 2100m en dénivelé positif à vélo et 21km en course à pied). Ok, peut-être que le mot « tranquillement » n’est pas très adapté.

 

Combien d’heure d’entraînement ? Euh 10-11h par semaine… « Mais ce n’est pas des vacances !! ». Bah si au contraire, je fais ce que j’adore, c’est-à-dire du sport, en étant entourée de ma famille dans un cadre magnifique dans LA plus belle région de France. Quoi demander de mieux ? En fait, c’est le paradis.

En parlant de Paradis, je vous présente la plus belle plage au monde

(et pourtant j’en ai vu des plages de rêve en Asie ou en Australie…)

Elle a l’avantage d’être dépeuplée (bon à force de faire de la pub de la Bretagne, cela risque de ne plus être le cas…).

IMG_5545
plage des Amiets

Cette plage où je viens me ressourcer, réfléchir, courir, me baigner (enfin juste histoire de dire oui je me suis baignée dans l’eau glacée sans combi), nager (cette fois avec la combi), me balader, bref mon paradis.

 

Franchement courir le long de cette côte, je ne m’en lasserai jamais, c’est toujours différent, même en plein hiver sous grosse tempête c’est canon, on se sent tout petit face aux vagues qui déferlent

IMG_9003

 

Puis mes deux îles préférées : l’île de Batz, et l’île Callot.

L’île de Batz, dont j’ai malheureusement raté le semi-marathon pour cause de blessure (deux côtes cassées à la Réunion), avec ses plages de sable fin et mer turquoise dont on pourrait croire que nous sommes dans les caraïbes (sauf lorsque l’on met nos pieds dans l’eau) et une autre partie de la côte qui rappelle l’Irlande

DSCN6148

DSCN3115L’île Callot, accessible qu’à marée basse (combien de fois nous nous sommes fait des petites frayeurs en voyant la mer recouvrir la route, comme quoi cela sert de savoir courir !), tellement naturelle, préservée (seulement 3 maisons, bon peut être 5 !), avec sa chapelle sur la pointe (chapelle dans laquelle je me marierai, ok je n’ai pas trouvé le mari, mais j’ai trouvé le lieu du mariage, c’est un bon début !), c’est tout simplement mon île préférée.

DSCN3162
une des fois où la route était immergée et qu’il fallait sprinter (ou nager) pour rentrer sur le continent
Nos montagnes Bretonnes

La question se posait, comment s’entraîner pour mon triathlon avec deux cols à franchir, donc à fort dénivelé positif, en Bretagne où c’est plat ? Détrompez-vous, ce n’est pas plat, nous avons nos montagnes Bretonnes oui oui, les Monts d’Arrée, dans le Parc régional d’Armorique (« le vent souffle sur les plaines de la Bretagne armoricaine… » pas besoin de rappeler mes super références musicales !) !! Alors le point culminant est super haut (394m), limite nous pouvons souffrir du mal des montagnes au sommet haha. Une sortie en vélo là-bas, ce n’est pas le dénivelé dont j’ai l’habitude dans les Pyrénées mais ce n’est quand même pas rien, avec du vent, du vent et encore du vent. On se dit « cool si je l’ai face à l’aller, au retour je l’aurai de dos « , mais non en l’espace de 4h il a tourné !

IMG_4775
Montagne Saint-Michel

Donc un bon terrain de jeu pour s’entraîner.

D’autant plus que mon point faible en vélo : le plat avec des petites bosses où il faut pas mal relancer, parfait il y a que cela en Bretagne !

S’entraîner en mer en Bretagne c’est comment ?

Hum c’est froid, même très froid !!

Pour être honnête je me suis plusieurs fois dit : Mais qu’est-ce que je fais à nager dans une eau glacée et à avoir le visage qui brûle ??!! Et vouloir revenir sur le bord. Ce sont les 5 premières minutes qui sont difficiles, après le froid paraît superflu par rapport aux vagues et aux courants auxquels il faut faire face !!

Ça donne envie de nager en Bretagne non ?

IMG_5950
Morbihan à Lomener

Je pensais que j’avais atteint les températures les plus basses dans le Finistère Nord (avec la Manche) et que je trouverais limite l’eau chaude dans le Morbihan. Olala en fait c’était pire, à Quiberon elle était à 15 degrés et à Lomener à 16… Bref, il en faut de la volonté pour se baigner en Bretagne et surtout s’entraîner plus de 30min (de la volonté c’est pas cela qui manque chez moi, cela tombe bien).

Sinon à part courir, rouler et nager, il y a quoi de beau à faire en Bretagne ?

Le GR34 évidemment !!

Et vous connaissez mon attrait pour les GR. Je l’avoue je n’ai pas fait ce GR dans sa globalité mais par portion (sur plusieurs jours ou des randonnées à la journée). Sincèrement, c’est magnifique (je ne dis pas cela parce que je suis Bretonne hein).

 

 

En fait, je n’ai pas plus de mots à part pour dire : splendide, grandiose, superbe, ect, bref je vous laisse constater par vous-même en image…

 

 

Le Triathlon S de l’étang du Ter

Pour clôturer cet article, je vais vous raconter mon petit triathlon S dans le Morbihan, l’étang du ter (750m de nage, 25km de vélo et 5,5km de course à pied) dont je prenais le départ pour la deuxième fois. L’étang, à ne surtout pas confondre avec un lac (ma famille me l’a rappelé plusieurs fois, « non ce n’est pas un lac et tu t’en rendras vite compte »), donne très envie de se jeter à l’eau avec toute la boue, les algues, les rats (ça je l’ai appris après!!) et l’eau bien salée…

Un Triathlon S alors que je m’entraîne pour un L n’est pas forcément le plus adapté d’autant plus que je me retrouvais face à des filles qui ont l’habitude de travailler l’explosivité et souvent un peu plus jeune (oui je commence à me faire vieille !!).

Comme l’année précédente, un gros niveau sur cette course vu que c’était les championnats de Bretagne.
Beaucoup de positif par rapport à l’année dernière et encore une fois j’en viens à la conclusion de frustration de faire qu’un S et de devoir m’arrêter de courir au moment où je suis bien « dommage, j’étais encore bien, j’aurais encore pu doubler » !

IMG_5587Au niveau de la nage, contrairement à l’année dernière je n’ai pas paniqué à cause du monde au départ (maintenant j’arrive à maîtriser cet aspect qui n’est franchement pas simple dans le triathlon). Par contre, j’ai fait une nage catastrophique en 16min en sortant de l’eau dans les 70eme puisqu’une fille au tout début m’a accroché la cheville et arraché la puce, que j’ai galéré à la récupérer et la remettre tout en me faisant noyer ! Oui c’est la guerre le triathlon !

DSC02027Prise du vélo avec un goût bien salé pour partir sur un parcours technique avec des montées, des virages, beaucoup de rond points et dans le vent (sans grande surprise en Bretagne). Très contente de la partie vélo, j’ai bien vu que j’ai fait d’énormes progrès depuis l’année dernière. 

Les petites bosses je les prenais en danseuse tranquille, sans forcer et cela passait niquel, tout en profitant pour en doubler pas mal ! J’ai fait que doubler.

 

IMG_5852

Comme on peut s’en douter j’attendais avec impatience la course à pied, où clairement j’ai encore plus rattrapé mon retard ! Total plaisir !

 

 

 

 

 

 

Donc au final, je fais un bien meilleur chrono que l’année dernière en terminant 31/131 filles et 19ème de ma catégorie. J’ai donc remonté beaucoup de filles depuis la partie natation. Dommage que cette partie ne soit pas mon fort… Je vais essayer de faire plus de sorties en eau libre, car nager en piscine n’a vraiment rien à voir…
Surtout j’ai aussi grave kiffé ce triathlon grâce à ma famille qui m’a encouragée pendant tout le parcours. Avec grosse pensée pour mon papi qui s’entraînait autour de cet l’étang et qui encore à 79ans faisait des semi marathons !

Alors je signe encore pour l’année prochaine en espérant ne pas faire connaissance avec un rat !

Sur ce, venez en Bretagne, sous le crachin, sous la pluie et où tout est moche !
P1110163
île de Sieck
IMG_3695
Avec ma maman à Carantec

3 réflexions sur “Mes petits coins de paradis bretons !

  1. Oui vraiment, toutes ces nuances de… GRIS… dans le ciel, sont juste MA-GNI-FAÏK !
    Non, je plaisante ! Du bleu à l’horizon, du bleu dans l’eau, du bleu partout !
    Pour moi qui suis né dans le merveilleux département du… Pas-de-Calais… La Bretagne, c’est déjà : le SUD !
    En plus, j’ai effectué une partie de mon service militaire aux écoles de Coëtquidan, avec crapahutages quotidiens dans la mythique Brocéliande, stage commando au fort de Penthièvre. Les meilleurs souvenirs de ma jeune vie !!!

    Et ce qui est bien en pleine saison estivale sur les côtes bretonnes, c’est que le parasol peut à l’occasion également faire office de… parapluie ! Attendu qu’en Breizh, il fait beau plusieurs fois par jour.

    Superbe article, qui surpasse n’importe quel office du tourisme en terme d’enthousiasme.
    Deus e Breizh !
    kenavo.

    Aimé par 2 personnes

  2. Michèle Raffard

    Superbe article ! Je ne suis sans doute pas très objective quand il s’agit de ma fille mais je dois reconnaître qu’elle a une belle plume et que son enthousiasme est convainquant…
    Et les photos sont au diapason, elle a aussi un oeil !
    Ravie de participer à l’aventure et grand merci pour la surprise photographique !
    Bises ma Gabrielle

    J'aime

  3. Clémence

    Trop bel article! Magnifique Bretagne que j’aime tant aussi. « Une des fois où la route était immergée et qu’il fallait sprinter (ou nager) pour rentrer sur le continent »…. Haha cela me rappelle cette course de folie à toute allure avec ta maman et la vidéo à l’appui 🙂 même si au final on était large !! Bisous ma bretonne préférée

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s